Télétravail, murs d’expression, tournois de ping-pong ou encore after-works…

Les idées ne manquent pas pour créer un cadre de travail agréable censé favoriser l’épanouissement au travail. Et pourtant, si pour beaucoup ces techniques sont LA solution miracle, il semblerait qu’elles ne soient pas durables et que le bien-être au travail soit personnel et propre à chacun.

Alors comment favoriser notre épanouissement au travail ?

La recette miracle n’existe pas !

Tout d’abord, rappelons qu’il n’existe pas de méthode universelle qui soit applicable dans toutes les entreprises, dans tous les endroits du monde et pour tous, salariés comme employeurs.

Et pour cause, chaque travailleur est différent et possède des besoins et des motivations qui lui sont propres. C’est en répondant à ces besoins profonds qu’un manager optimisera le bien-être au travail de son équipe et donc sa performance. Si une table de ping-pong favorise la créativité ou les moments de détente entre collègues, est-elle réellement une source d’épanouissement sur du long terme ?

Plusieurs études psychologiques ont montré que le bien-être au travail est en fait relié à des aspects propres à chacun d’entre nous, qui sont bien plus personnels et profonds qu’un cadre de travail agréable.

Ces aspects peuvent être regroupés sous deux catégories : les domaines d’intérêt du salarié et ses besoins internes (ou ancres motivationnelles). C’est l’identification de ces derniers et leur intégration dans le système de management qui permet de favoriser au mieux l’épanouissement des salariés dans leur travail.

Ils permettent notamment d’adapter l’environnement de travail aux valeurs intrinsèques de chacun pour créer les conditions d’un épanouissement profond, tant dans le lieu-même de travail que dans l’exercice de son métier.

C’est parce que les psychologues se sont aperçus de la singularité de chaque travailleur que des tests psychométriques comme le Motiva™ ou le Sosie™ ont été mis au point par les chercheurs des ECPA.

Quels sont vos domaines d’intérêt, vos motivations ?

L’objectif principal de Motiva ™ est d’effectuer un ajustement permanent entre un individu et une carrière professionnelle, ajustement qui permet :

  • De diminuer l’échec professionnel
  • D’adapter pour chaque individu une carrière professionnelle
  • Et d’augmenter sa satisfaction, sa stabilité professionnelle et son bien-être afin qu’il puisse s’accomplir à travers et dans le monde du travail.

Les domaines d’intérêt permettent d’identifier les types de profession et le style d’entreprise qui correspondent le plus à nos aspirations. Ceux-ci évoluent très peu dans le temps et au cours d’une carrière professionnelle des adultes de plus de 25 ans.

Le test Motiva™ permet d’identifier huit domaines d’intérêt différents professionnels  pour lesquels notre motivation peut être plus ou moins importante :

Le Service : aider et conseiller

La Connaissance : préserver et transmettre la connaissance

L’Organisation : gérer et mettre en ordre

Le Business : créer de la richesse pour soi/les autres, négocier, vendre et persuader

La Science : créer de nouvelles connaissances et posséder une curiosité intellectuelle

L’Artistique : créer et/ou procurer du bien-être par l’art

La Nature : préserver, soigner et être en harmonie avec la nature

La Technologie : concevoir et utiliser des systèmes technologiques et des produits concrets

Nous possédons tous un intérêt plus ou moins marqué pour chacun des huit domaines.

Identifier les domaines les plus proéminents permet de savoir quel type d’emploi favorisera un épanouissement durable.

Une fois identifiés, il est alors du rôle du manager d’intégrer au mieux les domaines d’intérêt de son collaborateur à ses missions, afin de mettre les motivations internes du salarié au service de sa performance.

Le test Motiva™ permet également d’identifier ses ancres motivationnelles, son style professionnel et ainsi le style d’entreprise pour lesquelles notre motivation peut être plus ou moins importante.

On compte parmi les ancres motivationnelles possibles : les défis intellectuels, l’Engagement sociétal et humain, le Changement, le Management et le contrôle, le Travail avec les autres etc.

Elles nous donnent un style professionnel qui peut être : Innovateur, Learner, Communicateur, ou encore Altruiste, Coéquipier ou Manager par exemple.

Le test déduit de tous ces éléments le style d’entreprise dont le fonctionnement correspond le plus à nos besoins. Seriez-vous plus performant dans un environnement « start up » ou bien votre besoin interne d’organisation et de structure serait-il mieux satisfait au d’une filiale d’un grand groupe ?

Quels sont vos besoins internes, vos valeurs ?

Le bien-être au travail est aussi conditionné par la satisfaction d’un certain nombre de besoins internes que l’on peut assimiler à des valeurs intrinsèques. Ils sont très stables au cours de la vie et ne dépendent en rien de notre niveau intellectuel, de la fonction occupée ou du milieu dont nous sommes issus.

Le test Sosie™ évalue notre personnalité en milieu professionnel sur 8 dimensions (exemple : la dominance, le dynamisme, la sociabilité…).

Il établit le niveau de nos 12 besoins internes pour lesquels un degré d’importance vacillant entre deux extrêmes est évalué.

Parmi eux, nous trouvons par exemple :

Le besoin de liberté d’action : indépendance dans l’action et autonomie ou besoin de directives pour avancer

L’intérêt pour les autres : sens du service aux autres et sensibilité à leurs besoins ou sens des résultats et de l’atteinte des objectifs de l’entreprise

La recherche d’approbation : besoin de reconnaissance notamment de la part du manager ou faible sensibilité à la convivialité de l’environnement de travail

Le besoin de conformisme : attachement au respect des règles ou tendance à sortir des cadres fixés

Il n’y a pas de bons ou de mauvais besoins internes. Le but ici n’est pas d’apporter un jugement de valeur sur les besoins internes de l’individu mais bien d’en prendre conscience afin d’adapter au mieux l’environnement de travail et le style de management.

Il est indispensable pour nous tous de les connaitre précisément. En effet, être trop longtemps ou trop souvent dans une zone d’inconfort par rapport à nos besoins nous conduit inévitablement à une souffrance.

Communiquez vos besoins !

La communication entre un manager et ses collaborateurs est primordiale. La responsabilité du manager tient en sa capacité à écouter et à répondre aux besoins de ses collaborateurs. Mais cela suppose que ces derniers l’aient aidé à identifier leurs besoins et leurs intérêts.

Nous sommes donc tous, individuellement, responsable de notre bien-être au travail et acteurs de notre épanouissement. Souvent diabolisé, le manager reste humain : parlez-lui et exprimez vos attentes de son management, en faisant attention de bien choisir vos mots : la communication est la solution de tous les maux !

Les différents tests psychométriques comme le Motiva™ et le Sosie™ peuvent vous aider dans votre démarche. Contactez-nous pour en savoir plus !

 

– Article rédigé conjointement par Mégane BOUTELOU et Stéphanie BELDJILALI*

* Certifiée par les ECPA pour la réalisation des bilans MOTIVA™ et SOSIE™

 

Sources :

– Motiva™ : test développé en 2013 par Zwi Segal, Docteur en Psychologie du Travail & Yves Duron, Psychologue du Travail et Psychosociologue

– SOSIE 2nd GENERATION : Inventaire de personnalité et des valeurs, 1991, 2012 L.V. Gordon, ECPA, Pearson Talentlens, Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.