Souvent victimes de nombreux préjugés et discriminations sur leur âge, les seniors, âgés de 50 ans ou plus, rencontrent des difficultés sur le marché du travail.

Pourtant, ils peuvent être des atouts pour l’entreprise et leur présence apporte de nombreux bienfaits en termes de performance ou de satisfaction.

Envisager d’employer des seniors devient alors une nécessité, d’autant plus que la discrimination à l’embauche est interdite par la réglementation du travail, selon l’article Lp.112-1 du code du Travail, au même titre que la discrimination culturelle ou raciale.

Cumuler une activité salariée et une retraite

L’ensemble des réglementations relatives à la retraite est géré par la CAFAT. Il est possible, pour les personnes ayant cessé toute activité salariée et qui perçoivent déjà une retraite, de reprendre le travail si elles le souhaitent.

Les cotisations de retraite, lors de la reprise de l’activité salariée, seront prélevées sur les salaires. Celles-ci ne modifient pas le montant de la pension, c’est-à-dire qu’elle ne sera pas recalculée au moment de cesser définitivement toute activité. Cependant, il ne sera pas possible de demander le remboursement des cotisations versées durant la période de reprise de travail.

Pour les retraités de moins de 60 ans qui reprennent une activité salariée, la pension ne sera payée seulement si la durée du contrat de travail est d’une durée inférieure ou égale à 30 jours.

Si cette condition n’est pas respectée, le paiement de la pension durant cette période d’activité sera suspendu. Il ne pourra reprendre que lorsque toute activité est cessée ou quand l’âge de 60 ans est atteint.

Pourquoi les seniors apportent-ils un plus au sein de l’entreprise ?

Avoir une diversité générationnelle est une réelle opportunité en termes de création de valeur. La complémentarité des « seniors » et des « juniors » est un des points forts, surtout quand les plus âgés ont tout un savoir-faire à partager avec les plus jeunes pour contribuer à leur progrès (qu’on peut alors qualifier de « Tutoring »). De ce fait, ils ne sont pas reconnus comme étant des concurrents aux yeux des nouvelles générations.

Si elle est bien gérée, cette diversité devient un formidable générateur de performance économique. En effet, une enquête de l’Observatoire du management intergénérationnel, publiée en 2015, indique qu’une coopération efficace entre les générations permet :

  • d’accroître la satisfaction de tous (49%),
  • de moderniser les méthodes de travail (65%),
  • de développer l’activité de l’entreprise par de nouveaux moyens (38%),
  • de mener des projets plus rapidement (34%).

Mais les avantages ne s’arrêtent pas à la bonne complémentarité avec les employés plus jeunes. En effet, même individuellement, les seniors ont encore beaucoup à apporter à l’entreprise. Parmi l’ensemble de ces atouts, nous pouvons relever :

  • l’expérience, leur permettant d’être directement opérationnels,
  • la concentration sur l’efficacité, du fait qu’ils n’ont plus à « gérer leur carrière »,
  • l’investissement et la fidélité en reconnaissance de l’embauche après des périodes d’inactivité,
  • la capacité au discernement développée par l’expérience donne une forte valeur ajoutée dans le processus décisionnel ou de réorganisation.

 

Vous êtes à la retraite et souhaitez reprendre une activité salariée ? Atout Plus Groupe peut vous accompagner dans vos démarches et vous proposer un bilan professionnel. Pour plus d’informations, contactez-nous !

 

Article rédigé par Amélie KATJAWAN – Etudiante en Licence Economie et Gestion.

Sources :

Article Lp. 112-1 du Code du Travail de Nouvelle-Calédonie

https://www.cafat.nc/documents/20467/2724600/GUIDE+RETRAITE.pdf

OMIG (observatoire du management intergénérationnel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.