Harcèlement au travail : la prise de conscience collective décryptée par Atout Plus

Vers la fin du harcèlement au travail ?

A l’occasion de la Journée de la Femme, Atout Plus Groupe décrypte l’actualité et revient sur le Harcèlement au travail, qui est aujourd’hui un thème fondamental du monde de l’entreprise. Ce thème est d’autant plus important que selon la loi, l’employeur est tenu d’assurer la sécurité et la protection de la santé des salariés (art Lp.261-1 à Lp.261-6 du CTNC). Il s’agit pour l’employeur d’une obligation de sécurité de résultat.

Que dit la loi sur le harcèlement au travail ? Que doit mettre en place l’employeur pour prévenir le harcèlement ? Comment accompagner vos employés pour les protéger au mieux des risques psychosociaux ? Comment réagir face aux aveux de l’un de vos employés étant victime de harcèlement ?

Atout Plus Groupe répond à vos questions en matière de dispositions légales applicables en Nouvelle Calédonie !

 

Zoom sur l’impact mondial de l’affaire Weinstein et la prise de conscience collective du harcèlement au travail.

En octobre 2017, deux actrices se sont exprimées dans le New York times sur des agressions sexuelles qu’elles avaient subies de la part de l’un des producteurs américains les plus puissants d’Hollywood. Ces révélations ont eu un impact mondial inattendu, sans précédent dans toute l’histoire et ont entrainé une prise de conscience collective de l’ensemble de la société sur la nécessité d’agir en prévention de la réalisation de ces infractions. Plusieurs voix s’élèvent partout dans le monde pour dénoncer les abus sexuels et autres formes de harcèlement sur les lieux de travail et les pressions psychologiques subies. Rappelons toutefois que le harcèlement concerne aussi bien les hommes que les femmes et qu’il peut prendre plusieurs formes, qui ne se soldent pas toujours par des actes physiques.

Selon une étude menée fin 2017 par un institut de sondage, près d’un français sur cinq affirme avoir déjà été victime de harcèlement.

Les harcèlements ont lieu très majoritairement sur le lieu de travail, notamment lorsqu’une personne a l’ascendant sur l’autre.

Un phénomène même isolé d’un salarié peut être révélateur d’une problématique collective.

Les différentes formes de harcèlement au travail

Si le scandale Weinstein a permis de mettre en lumière de nombreuses agressions sexuelles, il convient de rappeler que le harcèlement commence bien avant l’acte physique et en est tout aussi condamnable. Le terme « harcèlement » regroupe en effet plusieurs réalités et peut revêtir plusieurs formes dont nous ne sommes pas toujours au fait. Des gestes ou paroles que nous pensons parfois sans incidence peuvent avoir des répercussions très graves sur les individus qui en sont la cible. Il est du devoir de l’employeur de protéger ses employés face à ces risques, de les évaluer et de mettre en place des mesures de prévention et de contrôle de l’application de ces mesures.

Voici quelques exemples de facteurs pouvant favoriser l’apparition du harcèlement et d’autres risques psychosociaux au sein de votre entreprise :

-Les Facteurs liés aux relations de travail

Absence de solidarité entre collègues, un management peu participatif, autoritaire, déficient, absence ou une faible reconnaissance du travail accompli, mauvaises relations entre collègues ou/et avec ses supérieurs qui peuvent notamment se traduire par des sarcasmes, insultes, moqueries, mise à l’écart individuel ou collectif d’un salarié.

-Les Facteurs liés à l’organisation du travail

L’absence de contrôle sur la répartition et la planification des tâches dans l’entreprise, manque d’autonomie et de marge de manœuvre des salariés, imprécision des objectifs de travail, horaires incompatibles avec une vie familiale, précarité des contrats de travail qui peuvent se traduire par un déséquilibre entre vie privée et professionnelle pour le salarié, la non déconnexion à son poste de travail via les nouvelles technologies , le sentiment de manque de reconnaissance du travail ou encore la perte de motivation.

– Les Facteurs liés à l’environnement physique et technique du salarié

Nuisances physiques au travail (bruit, chaleur, humidité, poussière, climatisation…), mauvaise conception des lieux et/ou des postes de travail (manque d’espace, éclairage inadapté…), manque d’hygiène qui peuvent se traduire par le salarié par des conditions de travail humiliantes.

– Facteurs liés à l’environnement socio-économique de l’entreprise

Mauvaise santé économique de l’entreprise ou incertitude sur son avenir, surenchère à la compétitivité, exigences de travail élevées, surcharge de travail, pression des supérieurs, objectifs financiers à réaliser, sous-effectif, restructurations qui peuvent notamment conduire le salarié à l’absentéisme, à l’épuisement professionnel.

Pour prévenir au mieux ces risques, l’employeur se doit de favoriser le dialogue avec ses employés, d’inclure les représentants du personnel dans cette problématique, se poser les bonnes questions, connaitre les bonnes pratiques à adopter et connaitre ses devoirs au regard de la loi.

Atout Plus Groupe s’engage et accompagne cette prise de conscience collective !

Afin d’accompagner au mieux ses clients dans leurs démarches juridiques, Atout Plus Groupe met à leur disposition des formations pour les aider à mieux appréhender les réalités du monde de l’entreprise.

Vous souhaitez acquérir les bases juridiques encadrant la prévention du harcèlement et des autres risques psychosociaux ?

Vous souhaitez vous engager dans la prévention du harcèlement au sein de votre entreprise ?

Vous êtes employeurs et souhaitez connaitre l’étendue de votre obligation de santé et de sécurité au travail et /ou identifier les risques au sein de votre entreprise pour la mise en place d’un plan de prévention efficace ?

– Article écrit par Annabelle VALOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.