Génération Z : mode d’emploi

Tout d’abord, pourquoi génération Z ?

Cela vient en fait de « horiZontal ». Nés à partir de 1995, ces jeunes envisagent un management d’égal à égal. Ils déclarent qu’ils respecteront leur supérieur, non pas en fonction de son diplôme ou de son autorité mais plus en fonction de sa capacité d’entreprendre, de confiance et d’écoute.

Mais attention, les « Z » se méfient beaucoup du monde de l’entreprise, ils ont un fort à priori : pour eux, elle est synonyme de stress, de mauvaise ambiance et de pression de la part des managers. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que 53 % d’entre eux préfèreraient se lancer dans l’entrepreneuriat plutôt que d’évoluer en tant que salarié dans une entreprise. Si vous voulez faire évoluer cette tendance et intégrer les jeunes en votre sein, sachez qu’ils choisiront les entreprises fun (25 %), innovantes (23 %), éthiques (22 %) et internationales (20 %).

Ils attendent ainsi de leur entreprise qu’elle mette en place un cadre de travail agréable avec des espaces de détente, une cantine, une salle de sport,…
Aussi, les jeunes de la génération Z sont perpétuellement à la recherche de défis. Ils n’ont pas peur de l’échec, et le voient, au contraire, comme un moyen de rebondir et s’améliorer. Ils attendent ainsi de leur manager qu’il leur confie des missions stimulantes avec des objectifs précis à atteindre en espérant toutefois qu’ils pourront travailler en autonomie et avoir des responsabilités.

5 conseils pour les intégrer et les manager :

1) Offrez-leur de la souplesse

La génération Z, née en plein boom numérique, qui tente d’animer les images des magazines papier avec leur index, sait s’appuyer sur les nouvelles technologies pour gagner en productivité.
Elle aspire à un équilibre entre vie professionnelle et personnelle : ces jeunes attendent de leur employeur une certaine flexibilité en ce qui concerne les horaires ou le lieu de travail. En effet, ils n’ont pas la même définition de l’entreprise et l’envisagent plus comme une relation « gagnant-gagnant » où l’entreprise doit- elle aussi – « prouver des choses » avant que le jeune Z s’investisse pour le succès de l’entreprise en lui mettant à disposition ses compétences ou connaissances.
Permettez-leur de travailler à distance ou le week-end quand ils le désirent : leur efficacité devrait rester la même étant donnée la maitrise qu’ils ont des outils technologiques.
Laissez-leur la possibilité de consulter leurs réseaux sociaux de temps en temps. Ces jeunes éprouvent un besoin fort d’être connectés à ces réseaux, ne les frustrez pas. A vous de leur laisser des libertés s’ils arrivent aussi à maintenir le même niveau d’efficacité !

2) Utilisez le management horizontal

Fixez-leur des objectifs précis à atteindre et donnez-leur des responsabilités. Mais l’astuce est de les laisser travailler par eux-mêmes pour atteindre ces objectifs car c’est une génération qui a besoin de liberté et de flexibilité dans la gestion de leur travail.
Donnez-leur un feedback : c’est un bon moyen de les aider à être plus performants.
N’hésitez pas à leur donner des défis difficiles à relever : ils n’ont pas peur de l’échec et savent rebondir s’ils n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs. Ils voient l’échec comme un enseignement et une manière d’évoluer et de progresser. Ils répondent d’ailleurs souvent « l’infini » à la question : « combien de jobs feras-tu ? » et ont conscience que la majorité des métiers exercés dans 5 ans n’ont pas encore étés inventés, l’inconnu ne leur fait pas peur.
Ces jeunes travaillent aussi très vite, challengez-les sans cesse pour qu’ils restent motivés. Vous serez surpris du résultat !

3) Exploitez leur esprit entrepreneurial

Avant même de rentrer sur le marché du travail, ces jeunes sont à la recherche d’un talent qui leur serait propre et qu’ils pourraient perfectionner en entreprise plus tard. Ils souhaitent être « leur propre patron », n’hésitez donc pas à les responsabiliser.
Ils sont à la recherche d’idées révolutionnaires et innovantes : beaucoup créent. Confiez-leur des projets innovants, en phase avec leurs centres d’intérêts. Vous pourriez par exemple les charger de l’animation des réseaux sociaux, qu’ils utilisent quotidiennement et qu’ils maitrisent pleinement, ainsi que la rédaction du blog de votre entreprise. Ils éprouveront ainsi du plaisir à travailler et se sentiront utiles grâce à des actions ciblées.

4) Mettez en place une culture d’entreprise agréable

Ces jeunes ont un fort a priori sur l’entreprise : pour eux, l’entreprise est synonyme de stress, de mauvaise ambiance et de pression de la part des managers. Ce n’est pas pour rien que 47 % d’entre eux préfèreraient se lancer dans l’entrepreneuriat plutôt que d’évoluer en tant que salarié dans une entreprise.
Les « Z » exigent de bonnes conditions pour travailler efficacement. Pensez alors à des idées pour développer une ambiance conviviale afin qu’ils éprouvent un réel attachement à votre entreprise et à vos valeurs ! Salle de pause, salle de sport, cafétéria avec de grandes tables pour réunir toute l’équipe lors des pauses déjeuners, débriefing hebdomadaire afin de connaître leur feedback….
Mais attention, vous devrez tout de même vous assurer qu’ils ne perdent pas trop de temps à naviguer sur internet : perte de concentration et dispersion des idées.

5) Utilisez des outils innovants

Il est indispensable que vous fassiez des concessions et que vous mettiez en place de nouvelles techniques de travail qui parlent aux jeunes de la génération Z telles que la pratique de l’inbound marketing qui consiste à faire venir les clients vers soi plutôt que d’aller vers eux en les interrompant dans leur activité ou leurs consultations médias grâce à :
⦁ Des webinars
⦁ De l’emailing
⦁ SMO (Social Media Optimization) : référencement par les réseaux sociaux.

Ces jeunes connaissent toutes les fonctionnalités de ces réseaux sociaux et sauront les exploiter pour mettre votre entreprise en avant et conquérir de nombreux clients !

Pour conclure :

N’ayez pas peur de l’arrivée de la génération Z sur le marché du travail. Vous vous en êtes (peut-être) sortis avec la génération Y et, grâce à nos astuces, vous parviendrez à tirer le meilleur de ces jeunes connectés et entrepreneurs, qui donneront le meilleur d’eux même si l’entreprise accepte de les manager et de les intégrer tels qu’ils sont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.